20/05/2014

RENE PAIRON UN ATHLETE EN PLEINE FORME POUR SON 35 EME EDITION DES VINGT KILOMETRES

Il est fréquent de rencontrer René Pairon, un habitant de notre belle commune, s'entrainer en prévision des 20 kilomètres de Bruxelles. A 85 ans, notre ami vient de boucler dimanche son 35 ème édition des vingt kilomètres. Ce qui revient à dire qu'il n'en a loupé aucune.

Une sacrée performance dont il in sont que 58 à pouvoir s'en vanter. Notre ami René né en 1929 a déjà amassé un nombre de trophées. Tous bien rangés dans son salon. A c^poté de celles glanées sur le sol bruxellois, on retrouve celles des marathons de Bruxelles, de New York, ou en 2003 celui de Honolulu qu'il a couru avec l'aîné de ses fils. En évidence aussi, le bâton, symbolisant une autre course de fonds, plus spirituelle, symbolisant les 1.5OO kilomètres parcourus de 2003 à 2009 sur le Chamin de Compostelle.

Un fameux palmarès pour notre homme plus que jamais en ordre de marche. Il est originaire de Redu, une petite bourgade ardennaise où ses parents tenaient une ferme à l'extérieur du village, et contraste avec notre jeunesse actuelle où les parents doivent déposer les enfants devant la porte de leur éole, il allait tous les jours à pied à l'école. Et pourtant, dans la cour de récréation, personne ne pouvait le battre au sprint. Une condition physique qui lui permit à 16 ans de prendre une honorable troisième place lors d'un cross à Bouillon. Il était âgé alors de 14 ans.

Son parcours professionnel est en effet passé par d'autres couloirs. Après des étude d'instituteur à Malonne, et une spécialisation en mathématique, René s'est engagé à la Force Aérienne Belge comme pilote. Il opte e,suite pour le demaine bancaire et il fera toute sa carrière à Bruxelles, ville qu'il n'a plus jamais quittée. Comme il n'a jamais quitté sa passion pour le sport, comme le ping pong qu'il pratique encore à l'heure actuelle.

Son premier 20 kilomètres, il s'en suivient comme ci c'était hier. Départ du Heysel avec nous confie il avec précision 4.389 inscrits. Pour lui qui n'était pas originaire de Bruxelles, il trouvait cette expérience formidable de découvrir la ville.

Il trouve encore maintenant l'ambiance des 20 kilomètres formidable, avec des milliers de spectateursqui portent vraiment les concurents. Son meilleur chrono, il le signe en 1985 : 1heure 30 minutes et 56 secondes. 

Son slogan après 35 éditions des 20 kilomètres : on court avec ses jambes, on respire avec ses poumons mais on arrive avec sa tête.

Formidable René à qui je souhaite encore beaucoup d'années aux 20 kilomètrs et je serais vraiment heureux de le rencontrer un de ces jours.

 

 

 

 

 

 

o . ypouvzit lepopurta,t; da,s laism ms ?c

Les commentaires sont fermés.